24 septembre 2020 Par Fabrice Meyer 0

Quelle est la charpente la plus solide pour une maison ?

À l’instar des fondations, la charpente assure la stabilité d’une maison. Robuste, elle a pour fonctions de résister au poids de la toiture et de protéger les meubles, les objets, et les résidents des intempéries (vent fort, pluie, grêle…). Faisant partie du gros œuvre d’une habitation ou d’un bâtiment, elle a également pour rôle de soutenir la partie supérieure d’une construction. La solidité est donc le premier critère à prendre en considération si vous envisagez de construire ou de rénover une charpente. En partant de cette logique, quelle est la charpente la plus solide pour une maison ? Pour le savoir, lisez cet article.

En termes de solidité, la charpente la plus solide est la charpente en béton

Question solidité, la charpente la plus solide est celle construite en béton. Il faut savoir que le béton est extrêmement robuste et peut soutenir de lourdes charges. Il ne craint ni les chocs, ni le feu et peut durer pendant des décennies. De ce fait, sa durée de vie est supérieure à celle du bois et du métal. Facile à monter et insensible l’humidité, il peut prendre toutes les formes désirées et offre une excellente isolation thermique et acoustique. Une charpente en béton ne requiert aucun entretien particulier. Par ailleurs, aucun insecte, ni rongeur ne peut s’y loger. Voilà pourquoi, le béton est très prisé pour la construction de bâtiments industriels et d’entrepôts. Ce matériau reste aussi plébiscité pour la construction des maisons.

Une charpente en béton n’est pas exempte de défauts

Bien qu’elle soit très solide, une charpente en béton présente tout de même quelques inconvénients. En effet, son installation est complexe et demande des compétences poussées. Si vous envisagez d’en installer une, il est donc conseillé de faire appel à un maçon. Le coulage du béton requiert l’utilisation d’engins et de matériels adaptés, ce qui impactera sur le coût. Par ailleurs, une charpente en béton met beaucoup de temps pour sécher (28 jours en moyenne), alors qu’une charpente en bois ou en acier ne demande qu’un temps de mise en œuvre très court. Enfin, une charpente en béton est massive. Cela signifie donc que la structure du bâtiment doit donc être suffisamment robuste pour la supporter.

En seconde position : la charpente en bois

Toujours en termes de solidité, la charpente en bois vient se hisser en seconde position. Matériau écologique, économique et personnalisable à souhait, le bois est aussi reconnu pour sa résistance hors norme ainsi que pour sa dureté et sa fermeté exceptionnelles. C’est également un bon isolant thermique et phonique. Il faut savoir que le bois s’intègre aisément à touts les styles d’architecture et les formes de toitures. En fonction de l’essence choisie, une charpente en bois peut durer jusqu’à 20 ans. Même si le bois est qualifié comme facilement inflammable, celui-ci peut faire l’objet d’un traitement spécifique pour renforcer ses propriétés ignifuges. Quoi qu’il en soit, une charpente en bois a aussi son lot d’inconvénients. En premier lieu, il faut souligner sa sensibilité face aux attaques des insectes et au développement des champignons. Sa structure ne peut pas non plus supporter une humidité répétitive ou prolongée. En outre, une charpente en bois nécessite un entretien régulier.

La charpente en métal, la troisième place du classement

Si l’on se base sur la solidité, la charpente en métal est la troisième place du classement. D’une résistance à toute épreuve, le métal est plus léger que le bois. C’est la raison pour laquelle, il est utilisé dans des projets de grande envergure. Ce matériau est aussi imputrescible et ne requiert quasiment pas d’entretien. Durable et robuste, il possède aussi des performances d’isolation thermique et acoustique non négligeables. Son principal point faible est sa faible résistance au feu.