13 janvier 2021 Par Contributor 0

Construire une maison soi-même : un projet à porter de clou !

Beaucoup rêvent d’avoir une maison, mais peu y arrivent. Pour certains, cette belle aventure tourne rapidement au cauchemar après une arnaque ou un devis mal pensé de la part des entrepreneurs. C’est une des raisons pour lesquelles les clients se lancent eux-mêmes dans la construction de leurs futures habitations. Un projet certes bien moins onéreux, mais qui comporte également son lot de désagréments. Entre avantages et inconvénients, découvrez les enjeux de l’auto-construction.

1- La phase de préparation

Construire une maison soi-même, c’est possible ! Mais sans préparation, c’est impensable !
Bien que vous ayez une solide expérience en BTP, vous devez au préalable vous renseigner sur plusieurs points essentiels dont :

  • Les réglementations thermiques en vigueur ;
  • Les normes urbaines ;
  • Les matériaux de construction nécessaires ;
  • Le budget minimal alloué au projet.

Cette étape sert également de préparation mentale pour vous et/ou votre famille par rapport aux événements. Il n’est pas peu dire que d’affirmer qu’un tel projet à des répercussions au niveau psychologique pour des personnes qui n’y sont pas préparées mentalement. Il est donc important que chacun soit en connaissance de cause.

2- Déléguer les travaux sensibles

Même si vous construisez votre maison vous-même, certains travaux nécessitent de faire appel à des professionnels de la construction.

Les travaux d’électricité et de gaz doivent être réalisés par des experts et non par l’autoconstructeur. La raison en est que ces installations sont soumises à des lois et des réglementations strictes, et sont systématiquement contrôlées pour question de sécurité. C’est un budget en plus certes, mais obligatoire pour être conforme à la réglementation gouvernementale.

Mis à part cela, vous pourrez finir le reste vous-même.

3- La liste des matériaux

Pour construire une maison, vous devez au préalable avoir :

  • Des briques : la quantité est à voir dans le devis ;
  • Du béton cellulaire et/ou armé ;
  • Du parpaing ;
  • Du bois ;
  • De la pierre ;

Voici la liste des outils :

  • Une scie à onglet radiale ;
  • Une scie circulaire ;
  • Une visseuse sans fil ;
  • Une perceuse deux vitesses à fil ;
  • Une meuleuse ;
  • Un rabot à main ou électrique ;
  • Une rallonge électrique ;
  • Un arrache-clou ;
  • Un marteau charpentier Américain à tête ronde ;
  • Une équerre ;
  • Un pied de biche, etc.

4- Les étapes de la construction

Suivez les étapes pour réussir votre challenge :

  • Préparer le terrain : c’est le moment du terrassement et la construction des fondations. À savoir que la profondeur des fondations équivaut à la taille et le poids supporté par la maison ;
  • L’assainissement : que ce soit collectif ou non collectif, il faudra y penser ;
  • Les murs : une fois les deux étapes ci-dessus réalisées, il faut effectuer le soubassement, le dallage et enfin les murs porteurs ;
  • La toiture : une fois les murs dressés, il vous est possible d’attaquer les gros travaux dont la charpente. Il est conseillé de déléguer cette étape à des charpentiers pour la pose de couverture de toit ;
  • L’isolation : pensez à isoler votre maison par diverses techniques et idées d’isolation ;
  • Les cloisons : ils permettent de compléter les murs pour former les pièces de la maison ;
  • La plomberie, l’électricité et le chauffage : sont à finaliser après l’installation des cloisons ;
  • Les finitions : il ne vous reste plus qu’à installer les revêtements de sols et muraux, la peinture, les luminaires, les escaliers et les équipements extérieurs.

Pour ceux qui veulent un beau jardin ou une piscine, c’est aussi possible de les construire soi-même !